Sécurité.
Bien être, confiance, bonheur. Je me sens bien chez moi, avec ceux que j'aime, en totale sécurité.
Oui mais... et si ma maison brûle ? Doute, angoisse. Questionnement. La sécurité est l'adverse de la curiosité. Le curieux ne peut pas être heureux, il faut que les gens cessent de se poser des questions.
Solution.
Avoir une deuxième maison, et un second paquet d'amis. De secours. Une sauvegarde de mon environnement familier. Si ma maison brûle, je change instanténément de maison. Si mes livres brûlent, j'ai accès aux versions informatiques. Si mes photographies brûlent, j'en ai des copies informatiques.
Backup et haute disponibilité.

Sécurité.
Bien être, confiance, bonheur.
Oui mais... Et si un individu louche et armé s'introduit chez-moi avec la ferme intention de me soulager de mon téléviseur ? Ou de ma femme ? Ou de se débarasser de mes enfants qui l'ont vu rentrer chez moi ? Doute, angoisse. Stress. La sécurité est l'adverse du voisin de palier. L'homme ouvert ne peut pas être heureux, il faut que les gens cessent d'être ouverts. Il faut qu'ils cessent de partager leur richesse en comptant sur les autres. Les autres, ce sont les individus louches et armés.
Solution.
Avoir une bonne porte d'entrée bien blindée, et une caméra de surveillance.
Pare-feu et "system logger". Antivirus.
Loi sur la Sécurité Quotidienne.

Sécurité.
Bien être, confiance, bonheur.
Tout ce qui me permet d'être un citoyen normal est interchangeable. Je peux consommer. Je suis heureux, en sécurité. Personne ne viendra me déranger.
Oui mais... Et si l'individu louche c'était moi ? Doute. Et si, dans la nuit, je m'introduisait en cachette chez mes voisins ? Angoisse. Je ne suis pas fiable. J'inquiète mes amis. La sécurité est l'adverse de la liberté. L'homme libre ne peut pas être heureux. Il faut empêcher les gens d'être libres de leur actions. Les surveiller, pour leur bien. Les empêcher de commettre de mauvaises actions.
Surveillance.
Loi sur l'Economie Numérique, DADVSI, filtrage.
Loi Contre le Terrorisme. Loi Pour la Sécurité Intérieure. Application de la Loi pour la Sécurité Quotidienne.

Sécurité.
Oui mais... J'ai entendu, par hasard, que le vrai bonheur n'était pas celui que je croyais. J'ai vu des livres qui m'ont fait me poser des questions. Je n'ai pas trouvé de copie informatique de ces livres. J'ai cherché de l'information sur Internet. Je m'interroge.
La sécurité est l'adverse de la reflexion, du sens critique et de la communication entre pairs. Il faut ... Tout est déjà fait.
Repression.
Toute liberté de penser, de chercher, de s'interroger, de critiquer a disparu. On a su que je m'interrogeais. Je vais en prison.
On veille sur ma femme et mes enfants. On ne se posera plus de questions. Le gêneur a disparu. J'ai mal agi, je suis puni. Ils peuvent dormir tranquille.

Ils n'ont pas peur en voyant un uniforme.
On veille sur eux.
Ils suçent leur pouce.


Disclaimer: Ce scénario est totalement imaginaire, n'est que pure parodie. En aucun cas je ne saurais être tenu pour responsables de questionnements provoqués chez des lecteurs potentiels. Il s'agit de fiction, à but uniquement ludique.
Toute ressemblance avec une réalité concrete ne pourrait être que fortuite. C'est pas moi qui ai fait le coup ! Lachez-moi !!!

Autocritique:
J'ai mal agi. Veuillez oublier ce que vous venez de lire.