La fille des Batailles - François Place La Fille des Batailles, écrit par François Place. Editions Casterman.

Un désastre, la mer, une enfant.
Noire.
40 aquarelles et un texte sympathique illustrent la vie de cette petite fille, qui devient femme dans un pays étanger.
Hostile.

Les aquarelles sont superbes, détaillées et suffisent à captiver l'attention d'un enfant qui ne saurait pas lire.
A lire et regarder, et à relire comme un beau livre d'images...

Il y a un petit côté Bourgeon dans le trait de l'auteur, l'érotisme en moins. J'aime beaucoup.

Ce livre m'a beaucoup touché, car titillé l'un des questionnement de l'existence. D'où viens-je, où vais-je, dans quelle étagère ?

Spoiler. Ce qui suit dévoile l'action, ne gachant en rien le plaisir de lire l'album, mais tout de même.
Vous voilà prévenus.


La sève de l'héroïne, c'est sa volonté. Sa conviction. Elle se bat, elle avance, affronte les évènements. Une vague après l'autre.
Un jour, ils se retrouveront, loin des batailles
Un jour, leur fille se lèvera, se tournera vers elle en lui déclarant "Je pars. Tu n'y pourras rien changer."

Ce jour, elle verra la résolution de sa fille, echo à sa propre expérience, et saura qu'elle part sur son propre chemin, défendre sa vie et celle des exclus de la société, toute métisse qu'elle est.
Sa mère est passé par la planche, sa fille passera par les planches.

L'héroïne aura trimé, subi, combattu, et pourtant élevé une petite fille qui -- devenue femme -- reprendra la flambeau. Notre condition d'Humains, donner ce que nous avons de plus profond en nous à nos enfants.